Record Detail:

   Record Detail:  
 
Print
Close
 
Last Update:2011-02-18 15:54:00.0
Question:Bonjour
je voudrais savoir si le Massif du Mont Blanc c'est de la France ou de l'Italie, parce que j'ai vu que dans les cartes il y a beaucoup de différentes interpretations. La carte de l'IGN considère le mont, la partie la plus élevée de la France, les cartes anglaises considèrent le mont moitié à la France et moitié à l'Italie... Quelle est la vraie position du sommet du Mont Blanc? Merci beaucoup.
Date Requested:2010-12-15 00:00:00.0
Question Keywords:Géographie
Answer:Cette question a été longuement débattue et fait encore l'objet de nombreuses controverses.

Voici un extrait d'un dossier paru dans la revue hebdomadaire Le Point, no. 1396 qui peut également vous donner quelques indications :

"SPECIAL A QUI APPARTIENT LA FRANCE, vendredi, 18 juin 1999, p. 187"

PROVINCE : DES TERRES À HISTOIRES
Mont Blanc : Arbitrage pour un sommet

Philippe Descamps
Le sommet de l'Europe occidentale est aujourd'hui exclusivement français. Sur ses pentes les plus hautes, la frontière franco- italienne contourne la ligne de crête en ne respectant pas la ligne de partage des eaux, comme c'est l'usage. Un acquis de la Révolution. Bien avant la France de Napoléon, la Savoie sarde a fait l'objet d'un relevé cadastral très précis, entre 1728 et 1738, afin de mieux répartir l'impôt. A cette époque, personne n'a encore parcouru ces cimes qui inspirent angoisse et mystère, au-dessus de Chamonix. Le cadastre sarde attribue aux confins du Val d'Aoste les zones de haute montagne, et notamment l'immense cirque glaciaire du Géant, qui fait désormais l'émerveillement des skieurs de la vallée Blanche.
Le mont Blanc n'est pas encore mentionné sur les cartes. Il ne devient célèbre qu'après sa première ascension par Paccard et Balmat, en 1786, et surtout après celle d'Horace Bénédict de Saussure, l'année suivante.
A la faveur de la Révolution française, le président du district de Cluses impose une nouvelle délimitation en 1792. Il se rend au col Ferret, qui sépare Suisse et Italie, et désigne le passage de la frontière par " les sommets rocheux les plus avancés côté italien ". L'Italie s'arrête donc au mont Blanc de Courmayeur (4 748 m), le seul visible de ce versant. Le vrai sommet du mont Blanc, à 4 807 m, est situé sur la commune de Chamonix.
Attirée par une manne touristique qui n'a jamais faibli depuis, la commune voisine de Saint-Gervais fait connaître ses revendications sur le sommet. " Plusieurs tentatives historiques étaient parties de la place de ce village, explique l'historien local René Simon. Cet itinéraire est devenu la " voie royale ", la voie normale à pied, fréquentée par des milliers d'alpinistes chaque été. "
Un compromis de 1920 attribue la face sud-ouest des pentes sommitales à Saint-Gervais, et la face nord à Chamonix, seule commune pouvant accoler le terme mont Blanc à son nom.
© 1999 Le Point. Tous droits réservés

Vous pouvez consulter dans la bibliothèque numérique Gallica les traités politiques concernés, qui règlent la question territoriale :
- traité de Paris de 1796 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k95781s
- traités de Paris de 1814 et 1815 http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k93785p.f10
- recueil des traités de la France : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k960724

Enfin l'article Wikipedia sur l'histoire de la frontière du Mont-Blanc peut compléter votre recherche : http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_fronti%C3%A8re_
sur_le_mont_Blanc
.

SINDBAD, Bibliothèque nationale de France
Answer Date:2010-12-16 00:00:00.0
Additional Sources Checked:

Bibliothèque nationale de France
 
Print
Close