Record Detail:

   Record Detail:  
 
Print
Close
 
Last Update:2010-07-01 11:22:00.0
Question:Je veux numériser des films 16mm
En m'appuyant sur "Écrire un cahier des charges de numérisation de collections sonores, audiovisuelles et filmiques"
je me demande s'il faut faire deux numérisations ?
une en didital betacam (format broadcast)
et une autre en AVI
Une numérisation en .AVI n'est elle pas suffisante?
Date Requested:2010-05-19 00:00:00.0
Question Keywords:Disques, vidéo, multimédia
Answer:Le cahier des charges évoqué préconise, pour le film, l'approche suivante :

Un fichier numérique n’est pas à proprement parler le meilleur moyen de sauvegarder un film, l’expérience prouvant la stabilité dans le temps des supports photochimiques dans des conditions optimales de conservation. La numérisation de ce type de support aura donc plutôt comme vocation la diffusion (du « grand écran » à toute autre déclinaison possible), ce qui n’évitera pas des étapes de nettoyage, voire de restauration (perforations détériorées, « retrait », rayures…) et d’étalonnage des couleurs, avant et lors du transfert de la pellicule (télécinéma ou scanner). Une restauration numérique pourra également être réalisée. Certaines de ces opérations sont manuelles, toutes sont coûteuses. Dans un contexte très ouvert en termes de choix, le développement actuel de la Haute Définition permet d’envisager une démarche qualitative en rapport avec la haute résolution des images film 35 mm.

o Version « master » : en prenant en compte les caractéristiques ci-dessus, il est donc possible d’envisager une seule version intégrant différentes actions de restauration si nécessaire, selon les modalités suivantes :
Afin de pérenniser la version numérique du film et d’en restituer la qualité d’origine, il sera réalisé un élément « master » de qualité (Betacam numérique a minima, HDCAM ou HDCAM SR de préférence, MJPEG2000…) en utilisant un télécinéma de qualité, voire un scanner (2K, 4K…).

o Version « diffusion » :
A partir d’un « master » de qualité, il est possible de réaliser un fichier vidéo compressé selon les besoins.

AVI est un format conteneur qui pourrait être utilisé pour un format DV (25Mb/s) par exemple, ou mieux, MPEG2 4:2:2 images Intra (gop de 1, débit 50 Mb/s), afin de respecter au mieux la qualité de l'original. Ce type de compression pourrait être appliqué en sortie de télécinéma ou, selon la démarche évoquée ci-dessus, à une cassette Beta Numérique ou HDCAM qui servirait de master physique. L'usage du MJPEG2000, format actuel du cinéma numérique, est également à envisager. Tout cela correspond nénamoins à des débits importants.

SINDBAD, Bibliothèque nationale de France


Answer Date:2010-05-20 00:00:00.0
Additional Sources Checked:

Bibliothèque nationale de France
 
Print
Close