Record Detail:

   Record Detail:  
 
Print
Close
 
Last Update:2009-07-11 13:10:00.0
Question:Bonjour,
Je souhaiterais avoir des éléments de réponse concernant le passage du tutoiement au vouvoiement de Dieu par les chrétiens. Il me semble que dans les premières prières en latin, les chrétiens tutoyait Dieu. Quand s'est fait le passage au vouvoiement? Pour quelles raisons?
Je ne sais pas vraiment où chercher...
Merci de votre réponse.
Date Requested:2009-06-08 00:00:00.0
Question Keywords:Religions
Answer:Il me semble qu’une première réponse à votre question, purement de l’ordre de la linguistique diachronique, tient en une phrase : le vouvoiement n’existe pas en latin, ou plus exactement cette dichotomie tu/vous n’existe pas. Sa mise en place s’est opérée progressivement depuis l’époque classique jusqu’au Moyen âge (cf Wolff, les références sont données plus bas).

Dans le champ proprement chrétien, cette différentiation par le pronom d’adresse a aussi été liée à l'opposition Catholiques/ Protestants au XVIe siècle et a pu constituer comme un signe d’appartenance, même si au regard des traductions de la Bible en français, cette assertion est sans doute à nuancer (cf Bedouelle).

Plus récemment et à l’intérieur du catholicisme, elle a aussi joué ce même rôle d’appartenance dans le cadre de la réforme liturgique de la seconde moitié du XXe siècle (pour une approche générale : cf Martimort, en part. p. 401-436), et le sens du vouvoiement a alors été surinvesti et revendiqué par les opposants aux réformes liturgiques. A défaut d’une étude spécifique sur cette question, je prends l’exemple de la polémique autour de la traduction liturgique de la prière chrétienne du ‘Notre Père’ (cf Carmignac, p. 16-17 et Emmanuel-Marie, p. 36-37 : point de vue traditionaliste. Autre exemple traditionaliste : l’article anonyme suivant : http://www.christ-roi.net/index.php/Tutoiement_de_Dieu).

A simple titre d’illustration de la "porosité" des deux pratiques d’adresse dans un texte connu, voyez par exemple la version de l’autobiographie de Thérèse de Lisieux, connu sous le nom de "manuscrit B" où dans son adresse à Dieu elle passe sans s’en rendre compte du ‘vous’ de convention de son époque au ‘tu’ de l’intimité. (p. 222-232 et note 24, p. 1276).

Enfin, pour compléter cette bibliographie, je cite deux auteurs qui se situent dans des problématiques différentes de votre question : l’article d’A. Rabatel est à situer dans le cadre d’une étude de narratologie sur la question du point de vue dans le récit, et l’ouvrage célèbre de Martin Buber, "Je et tu", quoique totalement étranger à votre interrogation, a de belles réflexions sur la question du ‘tu’ adressé à une transcendance (opposé ici non à un ‘vous’ mais à un ‘cela’) et pourra peut-être néanmoins vous aider dans votre réflexion.

Bibliographie :

Bedouelle, Guy et Roussel, éds.
Le Temps des Réformes et la Bible. - Paris : Beauchesne, 1989. - 811 p. - (Bible de tous les temps ; 5)
Salle J - Religion
Cote : 220.6 BEDO t

Buber, Martin
Je et tu. - Paris : Aubier, 1992. 172 p.
Salle J - Philosophie
Cote : 193.409 2 BUBE 4 jeet

Carmignac, Jean
Recherches sur le «Notre Père». - Paris : Letouzey et Ané, 1969. - 608 p.
Cote : 4- D- 264

Emmanuel-Marie
"Le nouveau Notre-Père", Le sel de la terre, 59, 2006-2007, p. 32-53.
Cote : 8- D- 3187
En ligne : http://oeil.typepad.fr/catholicaedisputationes/articles/con
cept001.pdf


Ferber, A.
"Le tutoiement de Dieu dans l'Eglise chrétienne", Revue chrétienne, 64, 1917, p. 297-308.
Cote BnF : Microfilm D2- 10694

Martimort, Aimé-Georges
L'Église en prière. 1, Principes de la liturgie : introduction à la liturgie. - Paris : Desclée, 1984. - 309 p.
Cote : 8- B- 244 (1)

Thérèse de l'Enfant-Jésus
Oeuvres complètes. - Paris : Ed. du Cerf : Desclée de Brouwer, 1996. - 1599 p.
Salle J - Religion
Cote : 255.9 THER o
En ligne : http://bibliotheque.editionsducerf.fr/par%20page/2653/TM.ht
m#


Rabatel, Alain
"L'alternance des "tu" et des "vous" dans le Deutéronome : deux points de vue sur le rapport des fils d'Israël à l'alliance", Études théologiques et religieuses, 82, 4, 2007, p 567-593.
Salle J - Périodiques
Cote : REL Etud theo

Wolff, Philippe
"Premières recherches sur l'apparition du vouvoiement en latin médiéval", Académie des inscriptions et belles-lettres, Comptes rendus des séances, 1986, p.370-383.
Cote : 8- Z- 874
En ligne : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai
_0065-0536_1986_num_130_2_14393


Wolff, Philippe
"Nouvelles recherches sur le vouvoiement : quatre poèmes épiques, quatre formes d'adresses, quatre tempéraments nationaux ?", Comptes-rendus des séances de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, 132, 1, 1988, p. 58-74.
En ligne : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/crai
_0065-0536_1988_num_132_1_14572


Les salles de lecture de la Bibliothèque d'étude (Haut-de-jardin) du site François-Mitterrand (Tolbiac) sont ouvertes à toute personne de plus de 16 ans munie d’un titre d'accès. Les salles de lecture de la Bibliothèque de recherche (sites François-Mitterrand (Rez-de-jardin) et Richelieu-Louvois, Arsenal, Opéra) sont accessibles uniquement sur justification de recherche, après entretien d'accréditation.
Vous trouverez des informations détaillées sur les conditions d'accès à ces salles de lecture sur le site Internet de la Bibliothèque http://www.bnf.fr, dans la rubrique suivante :
La Bibliothèque > Informations pratiques > Conditions d’accès et tarifs.
Answer Date:2009-06-11 00:00:00.0
Additional Sources Checked:

Bibliothèque nationale de France
 
Print
Close